10-01-2006 Delvin Duo

Musiques et chants d’Albanie. Présentation des 10ème rencontres de violon traditionnel en Ile-de-France, organisé par l’Atelier Danses Traditionnelles de l’Amicale Laïque, Brétigny-sur-Orge, Essonne. Le duo interprète des airs du répertoire tsigane albanais, répertoire à la couleur très particulière, ne serait-ce que par le fondu des timbres vocaux et instrumentaux. Delvin, ville dont le duo tire son nom, est située au sud de l’Albanie, près de la frontière grecque. Tonin, violoniste d’origine égyptienne et de nationalité albanaise vit maintenant à Athènes, comme de nombreux exilés juste après la chute du mur de Berlin. La qualité musicale du duo, l’originalité des mélodies font de ce concert un grand moment de découverte.

24-01-2006 Matilin, Bretagne/Irlande

Chaque membre de Matilin possède un trajet musical original et un dénominateur commun : leur goût pour la musique des régions “celtiques» : la Bretagne et l’Irlande. Chaque musicien a fait partie de nombreuses formations ; tous ont décidé d’unir leurs talents en créant Matilin et en consacrant une large part de leur répertoire à la musique de danse bretonne. Le circuit des “festoù-noz“ en Ile-de-France est depuis un terrain de prédilection. L’accueil de la part du public est à chaque prestation une confirmation de l’intérêt de leur démarche musicale. Matilin propose une musique réjouissante, nuancée et stimulante qui puise dans le répertoire traditionnel et inclut également des compositions.

31-01-2006 sakura
mdm31012006.jpg

Sakura est un trio vocal et instrumental qui se consacre à la musique traditionnelle japonaise. L’ensemble s’est constitué en 2004 et constitue le seul groupe de ce genre à résider hors du Japon. Les instruments sont le shamisen, le koto, le taiko, des narimono et un mokkin. Sakura interprète des minyô et des shin-minyô (nouveaux minyô) qui sont des chants pour exprimer la joie, la danse, la fête ou se donner du courage pour travailler. Certains sont humoristiques. D’autres minyô sont consacrés aux danses de rue, ils possèdent un rythme effréné et font la part belle aux tambours. D’autres encore sont des chansons qui invitent le public à pénétrer le monde interlope des maisons de rendez-vous et à s’y enivrer de saké. Le répertoire de Sakura couvre pratiquement toutes les régions du Japon et fait découvrir une facette très méconnue de ce pays.

Avec Nobuko Matsumiya, Emiko Ota, Yamashita Mayako.

21-02-2006 Laoun Sharki, Proche-Orient
mdm21022006.jpg

Influencé par les traditions musicales persanes, ottomanes et andalouses, Laoun Sharki soigne ses arrangements et ses sonorités pour nous offrir un voyage envoûtant dans le Proche-Orient. Le groupe reprend des thèmes traditionnels classiques (Samaî, moushah, longa, etc…) et populaires (musique de Haute Egypte, reprises de Oum Kalsoum, Rabib Abou Khalil et musique soufie), et navigue également dans des univers musicaux éclectiques (musique des Balkans, improvisation…) où le caractère de la danse est marqué. Laoun Sharki propose une approche de la musique orientale, à travers un travail d’improvisation, la recherche de sonorités et l’apport de ses compositions. Le groupe invite le public vers une partie du monde où Orientaux, Ottomans et Européens se croisent encore.
Concert en collaboration avec Dekalage production.

Avec :
Mourad Aït Abdelmalek : batterie, derbouka, def, riqq
Anne Berry : violon alto
Antoine Birot : flûte ney, duduk, def, oud
Karine Germaix : accordéon
Eric Onillon : Contrebasse

28-02-2006 La Machine, Centre France

L’ensemble est constitué de quatre jeunes musiciens issus des “scènes“ musique traditionnelle de France. La Machine est la rencontre d’un vielliste berrichon, d’un contrebassiste, d’un sonneur de cornemuse et d’un percussionniste parisien. Les membres du groupe marient leurs différentes influences musicales pour proposer une musique colorée et personnelle tout en restant attachés à une authenticité stylistique et rythmique des musiques traditionnelles du Centre de la France. Au son puissant et envoûtant du couple vielle et cornemuse, La Machine associe la contrebasse et les percussions pour produire une musique chaleureuse et énergique.Mardi 14 mars 20h

14-03-2006 Tsevnitsa, Russie
mdm14032006.jpg

L’ensemble Tsevnitsa, basé à Paris, a été fondé en 1998 par Olga Velitchkina, ethnomusicologue qui collecte les musiques traditionnelles des villages de Russie depuis plus de 20 ans. Ses rencontres avec des chanteuses des provinces de Riazan, Smolensk, Tver, Koursk, Briansk et Belogorod ont largement inspiré le groupe qui présente au public une musique inédite. Les chants populaires interprétés sont très différents de la musique russe qu’on a l’habitude d’entendre ; les anciennes traditions paysannes avec leurs sonorités fraîches et toniques ont été découvertes et apprises sur place. Le répertoire couvre les chants de fêtes, de mariage, de baptême, de funérailles les fêtes de changement de saison. Ce sont également des chansons enfantines, des chants à danser et de la musique instrumentale pour flûte de pan, violon, balalaïka et gousli.

Avec : Olga Velitchkina (chant, violon, balalaïka, flûtes)
Bielka (chant, gusli); Lucile Tarpinian, Olga Roudakova, Katarina Stankiewicz (chant)

21-03-2006 Bal avec “Carré d’Auvergne“
mdm21032006.jpg

Concert de présentation des « Rencontres de cornemuses en Ile-de-France à Savigny-Sur-Orge». Carré d’Auvergne est né de la complicité de quatre musiciens autour du répertoire du Massif Central, riche et généreux. Le fameux duo cabrette-accordéon est représenté par Dominique et Jean-Marie, à cela s’ajoute la finesse du violon de Francis et l’énergie de la vielle de Christine. Vous obtenez alors toutes les saveurs d’une musique, faite avant tout pour les danseurs. Amateurs de bourrées, préparez vos souliers !

Avec : Jean-Marie Cantaloube : accordéon chromatique, cabrette.
Dominique Paris : cabrette.
Christine Donnard : vielle à roue.
Francis Donnard : violon.

04-04-2006 Rosena Horan duo, Irlande
mdm04042006.jpg

Rosena est originaire de Dublin ; sa formation musicale est précoce et éclectique (ukekeke, piano “classique“, chant et guitare). Les «“talent contests“»à Dublin et les concours annuels de «“ Feiseanna“ » à Sligo lui permettent d’affirmer son orientation artistique ; elle y remporte ses premiers prix en piano, en chant solo et de groupe. La fréquentation des folks clubs de Dublin pousse Rosena à maîtriser les “open tunings“ » à la guitare et à composer des chansons. Depuis elle s’est produit régulièrement dans toute l’Europe. À partir de 2001, elle fait de nombreuses tournées en France organisées par les Jeunesses Musicales de France avec un spectacle intitulé "Mélodies d'Irlande".

Avec : Rosena Horan, Chant et guitare
Luc Bertin, Piano

25-04-2006 Duo Tras
mdm25042006.jpg

Entre poésie et chant de tradition du pays limousin.

En prenant comme matériau de départ le répertoire de chansons et l’univers poétique de Combi, le duo développe une forme musicale singulière ou la voix clame, murmure, gémit, psalmodie. Le duo accomplit une symbiose à l’équilibre inattendu ou chaque musicien témoigne d’une inventivité qui puise à différentes esthétiques musicales.En partenariat avec “Planètes Musiques“ et la F.A.M.D.T.

Bernard COMBI, chant, percussions, guitare, accordéon …
Dominique BENETE, contrebasse

09-05-2006 Bal de contredanses anglaises
mdm09052006.jpg

Ce petit bal est centré sur le répertoire anglo-saxon de “country-dances“ : danses collectives à figures, en rond (comme le cercle circassien ou lucky Seven), en “square“ (dispositif du quadrille) ou encore en longways (2lignes face à face). Elles jouent sur la rencontre et le jeu avec les différents partenaires. Les danses proposées proviennent essentiellement du répertoire populaire anglais ancien (collectage dans les campagnes du début du Xxème siècle) et actuel (compositions d’aujourd’hui) avec quelques incursions du côté américain. Toutes les danses seront expliquées et donc tout le monde pourra danser. Cette soirée est un moment convivial ou chacun, quel que soit son niveau, puisse participer.

Avec : Nathy Falgueyrac, calleuse
Vincent Blin, violon et Françoise Johannel : harpe

20-05-2006 Fête du Centre de pratique Musiques et Danses du Monde
mdm20052006.jpg

« Diffuser et enseigner » sont les missions intimement liées défendues par la MJC-CMT (Centre des Musiques et danses Traditionnelles en Île de France ) à Ris-Orangis. Rien d’étonnant donc à ce que la MJC-CMT donne carte blanche deux fois par an aux élèves du Centre qui participent à l’un des 25 ateliers, stages et cycles de formation proposés. Apprendre à jouer d’un instrument ou à danser au Centre de pratique de la MJC vise, au-delà de la connaissance d’une technique , à la découverte d’un répertoire du monde, d’une culture et …..le jeu sur scène face au public ! Le résultat ? une soirée musicale ouverte à tous, propice aux rencontres, aux échanges, mêlant tous les âges, toutes les disciplines dans une ambiance « comme à la maison » avec la participation d’un public curieux toujours au rendez-vous. C’est aussi un bon moyen de se décider pour tous ceux qui souhaitent s’inscrire à un atelier. Chacun participe à cette soirée en apportant boissons et nourriture pour constituer le buffet. La MJC-CMT offre l’apéritif.